Evelyne Chabrot et Najat Vallaud-Belkacem signe la convention d'engagement pour l'égalité professionnelle

16 conventions pour mettre les femmes aux commandes

Ce mardi 9 avril, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a donc réuni 16 dirigeants de grands groupes français et 600 actrices et acteurs de l’Egalité professionnelle au Palais Brongniart, à Paris pour une conférence et des engagements contre le Plafond de verre.

Le premier sous cette forme, ce moment privilégié a permis aux intervenants de partager leurs expériences, discuter des meilleures pratiques, des écueils à éviter, pour leurs entreprises comme pour les femmes et surtout de prendre des engagements. La ministre des Droits des femmes a ainsi signé 16 conventions avec les dirigeants réunis des sociétés Accenture, Accor, Air France, Areva, BNP Paribas, Carrefour, Coca-Cola, EADS, EDF, GDF, La Poste,  Microsoft, Schneider Electric, SNCF, TOTAL, Véolia.
Ainsi elles et ils s’engagent sur des objectifs chiffrés, ambitieux et réalistes. Outre les engagements sur la féminisation des postes de direction, notamment des Comités exécutifs (COMEX) et de direction (CODIR), les groupes s’engagent à accompagner les TPE et PME, pour lesquelles il est parfois difficile d’organiser une démarche cohérente en matière d’égalité. Cet accompagnement se fera par exemple en mettant des outils à leur disposition.

Au cours de son discours de clôture, la ministre a affirmé sa volonté d’assurer un suivi de cette démarche de progrès : « Je publierai, une fois par an, un classement des entreprises du SBF 120 qui donnera, globalement et pour chacune d’entre elles, la part des femmes dans les COMEX et CODIRS. Tout autre entreprise pourra, si elle le souhaite, y figurer. »

Enfin, la ministre a souhaité mettre l’accent sur l’importance des réseaux féminins dans les entreprises, en leur conférant un nouveau statut : « Je le dis simplement aux femmes qui sont ici : adhérez à un réseau et s’il n’y en a pas dans votre entreprise, créez-le ! Nous avons besoin que vous vous organisiez. Ces réseaux, quand ils sont actifs, jouent un rôle précieux pour accompagner les femmes dans leurs parcours, pour leur proposer du coaching, du mentoring, des conseils. Nous sommes prêts à leur reconnaître une véritable place dans l’entreprise, y compris pour vérifier si elle respecte ses obligations légales en matière d’égalité des rémunérations et d’accès des femmes aux responsabilités. Les réseaux de femmes doivent devenir la tête de pont de l’égalité dans les entreprises. »

Les entreprises ne changeront leurs habitudes que par la mise œuvre de politiques de ressources humaines volontaristes et pragmatiques, qui laissent toutes possibilités de carrière aux hommes comme aux femmes, dans l’intérêt de toutes et de tous.

Retrouvez ici un diaporama photo de la conférence, en vidéo, le discours de clôture de la ministre et très bientôt les vidéos des tables rondes ainsi que l’étude du Centre d’Analyse Stratégique sur le plafond de verre publiée à l’occasion :