15-Engagements-Articulation

35 entreprises s’engagent pour l’équilibre des temps de vie


Femmes.gouv.fr | Publié le 23 mai 2014

Au ministère des Droits des femmes, ce jeudi 22 mai, Najat Vallaud-Belkacem, recevait en compagnie de Jérôme Ballarin, Président de l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE), les nouveaux adhérents aux 15 engagement pour l’équilibre des temps de vie.

Aujourd’hui 56 % des Français estiment que leur entreprise ne les aide pas suffisamment à concilier vie familiale et vie professionnelle. La frontière entre les deux s’estompe de plus en plus, et les limites du temps de travail disparaissent. Selon une étude IPSOS, 7 salariés européens sur 10 disent travailler en dehors de leurs horaires de travail, notamment à cause des nouvelles technologies (accès à la boite mail professionnelle à distance, téléphone professionnel…).

En effet le phénomène du présentéisme, de la réunion tardive, de la disponibilité permanente, pénalise les femmes (58 % d’entre elles peinent à concilier vie privée et vie professionnelle) mais aussi les hommes qui veulent s’impliquer davantage dans leur vie familiale.

Cette problématique touche dorénavant les jeunes grands parents qui ont toujours un emploi, mais qui souhaitent de s’investir malgré cela dans la vie familiale de leurs enfants et petits enfants. Ou encore les générations dites « sandwich », qui doivent aider leurs parents et leurs enfants, et qui souhaitent poursuivre leur vie professionnelle.

C’est pour toutes ces raisons que la ministre en charge des Droits des femmes et l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE)  ont lancé une charte des bonnes pratiques, soit 15 engagements à respecter par les entreprises et les salariés, pour que l’articulation des temps de vie s’améliore. Après un lancement en octobre dernier, c’est une trentaine d’entreprises qui se sont ajoutées ce 22 mai. Ainsi une cinquantaine d’entreprises de toutes tailles, de toutes régions, PME comme TPE, ont choisi de s’engager pour faire changer les mentalités au sein de leurs équipes et à travers leurs pratiques organisationnelles et managériales au quotidien.

« Et c’est tout à fait dans l’intérêt des entreprises » a souligné Jérôme Ballarin, Président de l’OPE. « Il faut passer d’une culture de la présence et de l’exploit, à une culture de l’efficacité et de la performance durable. » Il est en effet prouvé que plus un salarié est épanoui et serein dans son travail, plus son travail est effectué avec créativité, positivisme et efficacité.

Najat Vallaud-Belkacem a saisi l’occasion pour aborder le sujet de la répartition des tâches domestiques entre femmes et hommes qui réduirait fortement les inégalités d’équilibre des temps de vie entre les deux sexes. « C‘est le cœur de la problématique« , a t-elle déclaré. La ministre a également exprimé son soutien au développement du télétravail en France, pour mieux ajuster l’équilibre de chacun.

Retrouvez ici la charte des 15 engagements pour l’équilibre des temps de vie :