Egalité professionnelle
agriculture_uneb

Pascale Boistard à la rencontre des agricultrices au Salon International de l’Agriculture

Femmes.gouv.fr | Publié le 25 février 2015

Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, s’est rendue les 24 et 25 février au Salon International de l’Agriculture à Paris.

A cette occasion, elle a visité le stand de la Région Picardie avant de présenter avec Alain Vidalies, Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, le livre « 42 portraits de femmes de mer ». Cet ouvrage met à l’honneur le travail, les métiers et la place des femmes dans l’ensemble de la filière de la pêche et de l’aquaculture, tant à bord des navires de pêche et dans la production aquacole, qu’à des postes à terre.

 

Pascale Boistard a également rencontré des agricultrices en compagnie de Jacqueline Cottier, présidente de la commission nationale des agricultrices de la FNSEA, à qui elle a présenté la nouvelle version du guide Femmes en agriculture, vos droits (lien vers le guide). Ce guide, construit en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et avec la Mutualité sociale agricole, a pour vocation d’accompagner les femmes travaillant ou souhaitant travailler dans le secteur agricole.


 


Téléchargez le guide Femmes en agriculture

ega-pro-50-50

Egalité professionnelle : ça bouge !

Femmes.gouv.fr | Publié le 6 février 2015

A l’occasion du Forum « Elle Active » et du Salon des entrepreneurs, Marisol Touraine et Pascale Boistard ont dressé cette semaine un bilan d’étape de l’action du gouvernement en matière d’égalité professionnelle.

Le  nombre d’entreprises couvertes par un accord ou un plan d’action relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes  est en hausse continue.

Au 15 novembre 2014, 36,5% des entreprises de plus de 50 salariés, assujetties à cette obligation, ont ainsi transmis à l’Etat leur accord d’entreprise ou leur plan d’action, contre 15,8% en janvier 2013 et 27,1% en janvier 2014. 79,1% des entreprises de plus de 1 000 salariés sont couvertes. Le choix du dialogue social pour faire progresser l’égalité dans le monde professionnel est donc un choix qui se révèle fructueux.  L’Etat assume ses responsabilités et n’hésite pas à alerter et à accompagner les entreprises qui ne sont pas encore en règle (1356 mises en demeure) et à sanctionner celles qui ne respectent pas leurs obligations (45 entreprises sanctionnées).

02---Egalité-ProfessionnellTélécharger l’infographie « Egalité Professionnelle »

Lors d’un déplacement lundi à Lyon à l’occasion du Forum Elle Pascale Boistard a rappelé la mobilisation  du gouvernement  contre les inégalités au travail, alors que les femmes sont en moyenne payées 25% de moins que les hommes et qu’elles sont encore peu représentées dans les instances dirigeantes des entreprises.


Intervention de Pascale Boistard au Forum « Elle… par droitsdesfemmes
Ce jeudi, l’accent a été mis sur l’entreprenariat féminin et sur les avancées liées à la mise en œuvre du plan Entreprenariat au féminin. C’était l’objet de la visite de  Pascale Boistard au Salon des Entrepreneurs à Paris où elle a  notamment  signé  un accord-cadre avec la Caisse des Dépôts. La secrétaire d’Etat a ainsi présenté la progression du nombre d’entreprises financées par le fond de garantie à l’initiative des femmes, qui a crû de 8% en 2014.

 

Retrouvez les photos de la visite de Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, au salon des entrepreneurs le 5 Février 2015.

ega-pro-femmes-hommes

Progression continue du nombre d’entreprises couvertes par un accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Femmes.gouv.fr | Publié le 2 février 2015

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et Pascale BOISTARD, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, se félicitent de la progression continue du nombre d’entreprises couvertes par un accord ou un plan d’action relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Au 15 novembre 2014, 36,5% des entreprises de plus de 50 salariés, assujetties à cette obligation, ont transmis aux services de l’Etat leur accord d’entreprise ou leur plan d’action, contre 15,8% en janvier 2013 et 27,1% en janvier 2014. Parmi les entreprises de plus de 1 000 salariés, 79,1% des entreprises sont couvertes.

Cette progression constante est révélatrice de l’efficacité du décret du 18 décembre 2012 relatif à la mise en œuvre des obligations des entreprises pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Les entreprises de plus de 50 salariés doivent désormais déposer auprès des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRRECTE) leur accord ou plan d’action, sous peine de pénalité financière.

Cette nouvelle procédure produit ses effets : 1 356 entreprises ont fait l’objet d’une mise en demeure et 45 ont été sanctionnées pour non-respect de leurs obligations. Une majorité d’entreprises mises en demeure ou pénalisées régularisent leur situation en quelques mois.

« Réduire les écarts de rémunération dans les entreprises entre les femmes et les hommes est un enjeu pour l’égalité mais aussi une condition du progrès économique. Le gouvernement a fait le choix de soutenir le dialogue social dans les entreprises. Nous constatons, mois après mois, que ce choix est fructueux. » a déclaré Marisol TOURAINE.

« Nous valorisons à chaque fois que c’est possible les entreprises ou les filières qui s’engagent, nous accompagnons, nous cherchons à convaincre et à mobiliser. Et, dans la plupart des cas, les entreprises sont convaincues. Mais nous assumons également les sanctions quand les entreprises ne respectent pas leurs obligations » a déclaré Pascale BOISTARD lors de l’ouverture du Forum « Elle Active » à Lyon ce jour.

De nombreuses mesures d’accompagnement et d’information sont à la disposition des entreprises pour les soutenir dans cette démarche vers l’égalité, comme le site Internet :
http://www.ega-pro.femmes.gouv.fr.

Etude

Enquête sur les hommes et l’égalité professionnelle : l’égalité femmes-hommes est aussi une affaire d’hommes.

Femmes.gouv.fr | Publié le 12 décembre 2014

L’étude Ifop-Mercredi C papa sur les hommes cadres et l’égalité professionnelle a été présentée aujourd’hui à Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes.

A l’initiative de l’association Mercredi-c-papa, cette enquête fait le point sur les aspirations des hommes cadres dans les secteurs privé et public en matière d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et d’égalité femmes-hommes dans le monde du travail. Cette enquête a été réalisée par l’IFOP en partenariat avec le ministère des Droits des femmes et trois entreprises partenaires du programme Happy Men : BNP Paribas, Cofely GDF-SUEZ et Orange.

Pour Pascale Boistard, « cette enquête montre que la préoccupation pour l’équilibre des temps de la vie n’est pas réservée aux femmes ». Les hommes interrogés trouvent ainsi majoritairement que la place de leur activité professionnelle dans leur vie est trop importante. Ils souhaitent passer plus de temps avec leur conjoint et leurs enfants et sont 81% à approuver l’aspiration des jeunes générations à un meilleur équilibre. Si certains stéréotypes apparaissent malgré tout encore persistants chez les cadres, ils ont conscience que les inégalités sont fortement liées aux préjugés et à des modalités d’organisations du travail.

« Cette étude est un encouragement à amplifier les politiques que nous avons engagées » a ajouté la secrétaire d’Etat, « qu’il s’agisse de lutte contre les stéréotypes, de mixité au travail, de place des femmes dans les entreprises ou d’équilibre des temps de vie et de partage du temps parental ».

Le gouvernement agit en effet de façon déterminée :

  • La loi du 4 août 2014 met en place des avancées concrètes en matière de partage du temps parental pour articuler plus égalitairement vie familiale et vie professionnelle.
  • La proportion d’entreprises couvertes par un accord d’entreprise a progressé de 20 points en un an. Rendus à la fois plus complets sur le fond et plus simple sur la forme par la loi du 4 août 2014, leur négociation est l’occasion de discuter notamment de l’organisation du travail. 34% des entreprises de plus de 50 salariés étaient couvertes mi-2014.
  • L’Etat agit pour faire reculer les stéréotypes qui assignent des rôles sociaux et professionnels différents aux hommes et aux femmes. A l’école, dans l’orientation scolaire, dans la vie quotidienne, dans les médias, tous les acteurs sont mobilisés en ce sens.

Au-delà de l’enjeu en matière d’égalité et d’équilibre des temps de vie pour tous, cette action permet d’avancer vers une meilleure efficacité économique pour les entreprises qui se sont engagées dans une réflexion sur leur organisation et leur productivité.

Télécharger le dossier de presse Etude IFOP

Téléchargez l’enquête sur les hommes et l’égalité professionnelle – Déc. 2014

pb-rapport-csep

Pascale Boistard reçoit le rapport du Conseil Supérieur de l’Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes

Femmes.gouv.fr | Publié le 2 décembre 2014

Pascale Boistard, secrétaire chargée des Droits des femmes, a reçu aujourd’hui le rapport du Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP) sur la négociation collective relative à l’égalité professionnelle dans les PME. L’implication des entreprises vers l’égalité professionnelle est croissante même s’il reste encore du chemin à parcourir. L’État jouera tout son rôle au côté des partenaires sociaux pour que cette tendance s’amplifie.

Le rapport souligne la nette progression de l’activité conventionnelle : la proportion d’entreprises couvertes par un accord ou un plan d’action est passée de 15,8% au 1er janvier 2013 à 34,4% au 15 juillet 2014. De fortes disparités subsistent toutefois : si 75% des grandes entreprises ont pris des engagements pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, c’est le cas de seulement 29,5% des petites entreprises.

Dans le même temps, les contrôles se sont renforcés et les sanctions alourdies. Au 15 juillet 2014, plus de 1195 mises en demeure ont été adressées, dont 91% ont abouti à une régularisation. Par ailleurs depuis le 1er décembre, outre les pénalités financières, les entreprises qui ne remplissent pas leurs obligations n’auront plus le droit de soumissionner aux marchés publics.

Pascale Boistard a missionné le Conseil pour permettre une meilleure formation des partenaires sociaux et des petites entreprises à l’égalité professionnelle. Le site http://www.ega-pro.fr sera également amélioré avec la mise en ligne d’outils d’accompagnement à destination des PME.

Pour en savoir plus :
Consulter le communiqué de presse
Consulter la synthèse du rapport
Le rapport négociation collective sur l’égalité professionnelle

pb-label-egalite

Remise du label égalité

Femmes.gouv.fr | Publié le 2 décembre 2014

Pascale Boistard a remis ce lundi 1er décembre le label égalité à une quinzaine de nouveaux organismes. Le Label égalité, qui fête cette année ses 10 ans est délivré par l’Afnor aux organismes publics ou privés,  s’engageant pour l’égalité professionnelle entre femmes et hommes et dont l’activité est évalué sur 3 critères :

  • La prise en compte de l’égalité professionnelle dans les relations sociales, l’information et la culture de l’organisme
  • La gestion des ressources humaines et le management
  • La prise en compte de la parentalité dans le cadre professionnel

Face aux inégalités professionnelles, encore trop fortes, qu’il s’agisse des écarts de rémunération, de la place des femmes dans les entreprises ou de la mixité des métiers, l’engagement de 51 structures de tailles et de natures différentes est un élément positif qui montre que le mouvement vers l’égalité mobilise de nombreux acteurs sociaux et professionnels.

Au-delà de cette mobilisation, l’Etat s’engage. La loi du 4 août 2014 propose des avancées notables en matière de parité dans les instances de direction, d’obligation de négociation au sein des entreprises, de partage du temps parental pour mieux articuler vie familiale et vie professionnelle.  L’interdiction d’accéder aux marchés publics pour les entreprises ne remplissant pas leurs obligations légale en matière d’égalité entre d’ailleurs en vigueur ce 1er décembre.

Le dossier de presse « Label égalité » du 1er décembre 2014

femmes-orchestre

Lancement de la campagne «Au travail, c’est le talent qui compte» en faveur de la mixité des métiers

Femmes.gouv.fr | Publié le 20 novembre 2014

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et Pascale BOISTARD, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, ont participé à l’événement de lancement de la diffusion de la campagne « Au travail, c’est le talent qui compte » en faveur de la mixité des métiers, ce mercredi 19 novembre.

Cette campagne déconstruit les stéréotypes dans le monde du travail et démontre qu’il n’existe pas de métier réservé aux femmes ou aux hommes.


Campagne « Mixité des métiers » – 2014 par droitsdesfemmes

Réalisée par la Fondation Egalité-Mixité*, sous l’égide de la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE*) et avec le soutien du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, la campagne sera diffusée dans les prochains mois à la télévision.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la plateforme nationale d’action pour la mixité des métiers,  qui a été établie avec les différents ministères concernés, les organisations professionnelles et tous les acteurs mobilisés. Elle a été présentée en mars 2014.

Le Gouvernement a fixé l’objectif ambitieux qu’un tiers des métiers deviennent mixtes d’ici 2025, contre 12% actuellement.

 

 

 

* qui compte quatre grands partenaires : AXA, GDF-SUEZ, MICHELIN, ORANGE

pic_FemmesAgriculture

Parution du guide : « Femmes en agriculture. Vos droits ! »

Femmes.gouv.fr | Publié le 19 novembre 2014

Guide Femmes en agriculture. Vos Droits !Créé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, ce guide s’adresse aux femmes agricultrices ou souhaitant s’installer en agriculture, qu’elles soient cheffes d’exploitation, collaboratrices, salariées ou retraitées. Il leur présente de manière claire la marche à suivre pour bénéficer de l’ensemble de leurs droits sociaux, professionnels et personnels.

Guide femmes en agriculture – Nov 2014

nomination-femmes-FP

Bilan 2013 des nominations de femmes à des postes à hautes responsabilités dans la fonction publique

Femmes.gouv.fr | Publié le 29 octobre 2014

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marylise LEBRANCHU, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, et Pascale BOISTARD, secrétaire d’Etat aux Droits des femmes, présentent le premier bilan de l’application du dispositif des nominations équilibrées dans les emplois supérieurs et dirigeants de la fonction publique.

Ce bilan concerne les nouvelles nominations, c’est-à-dire hors renouvellement sur un même emploi ou nomination sur un même type d’emploi, des cadres supérieurs et dirigeants des trois versants de la fonction publique.

Le principal enseignement est qu’en 2013, sur les 886 cadres supérieurs nouvellement nommés dans des emplois de l’encadrement supérieur et dirigeant dans l’ensemble de la fonction publique, 33 % étaient des femmes, dépassant l’objectif de 20 % fixé par la loi du 13 juillet 1983 modifiée en 2012.

Un rapport détaille ces nouvelles nominations selon les versants de la fonction publique :

- Dans la fonction publique d’Etat : 33% de femmes nommées ;

- Dans la fonction publique territoriale / par types de collectivités :
20% de femmes nommées dans les régions ;
29% de femmes nommées dans les communes ;
33% de femmes nommées dans les EPCI ;
34% de femmes nommées dans les départements ;

- Dans la fonction publique hospitalière : 28% de femmes nommées.

Pour Marisol TOURAINE, « l’accès des femmes aux postes à responsabilité est une exigence de justice et d’égalité. C’est une priorité de notre politique d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, qui porte progressivement ses fruits. »

Marylise LEBRANCHU voit dans ce bon bilan « le résultat de la mobilisation du Gouvernement dans la lutte contre le plafond de verre qui limite l’accès des femmes aux postes à haute responsabilité ».

Pascale BOISTARD a rappelé « la détermination du gouvernement à faire avancer la présence des femmes à toutes les responsabilités. Appliquer dans la fonction publique ce que nous demandons au secteur privé est essentiel pour l’exemplarité de notre démarche. »

Trophées Egalité professionnelle

Semaine de l’égalité professionnelle du 10 au 17 octobre 2014

Femmes.gouv.fr | Publié le 10 octobre 2014

Pascale Boistard a lancé aujourd’hui la semaine de l’égalité pro et a présenté l’édition 2014 du palmarès de la féminisation des entreprises.

La semaine de l’égalité professionnelle, dont la deuxième édition se tient du 10 au 17 octobre 2014, traduit la mobilisation des partenaires sociaux, des entreprises, des collectivités, des associations et de l’Etat autour de trois axes prioritaires :

  • La mixité des formations
  • L’insertion professionnelle
  • L’effectivité de l’égalité au sein des entreprises

Une urgence car, comme le relevait Pascale Boistard, les écarts de salaire restent importants (24%), seuls 12% des métiers sont mixtes, et les femmes ne représentent encore que 30% des créateurs d’entreprise.

Partout en France, des initiatives se font jour pour relever le défi et accélérer le changement. 28 grandes entreprises se sont déjà engagées dans une convention favorisant l’égalité professionnelle.

 

En présentant le Palmarès 2014 de la Féminisation des instances dirigeantes, la secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes a salué les entreprises du SBF120 qui ont enregistré cette année les meilleurs taux de féminisation de leurs conseils, parmi leurs dirigeants, ainsi que les entreprises engagées dans des politiques actives de féminisation.

Plus d’information : www.ega-pro.fr

 Télécharger le dossier de presse en PDF

Télécharger le palmarès de la féminisation

 Télécharger la synthèse du palmarès

 Télécharger la méthodologie