Buste de Marianne

La lutte contre les mariages forcés est notre priorité

Les mariages forcés sont contraires aux droits fondamentaux des femmes. Dans la suite de la Convention d’Istanbul ratifiée par la France il y a deux ans, la loi du 5 août 2013 a renforcé l’arsenal législatif contre les auteurs de ces pratiques que nous devons combattre avec fermeté.
La promulgation de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes s’inscrit dans cette même ligne.

Désormais le consentement des époux au mariage sera exigé, indépendamment de leur loi personnelle. Ce consentement devra être non seulement réel mais aussi non vicié et ce, même si la loi personnelle de l’époux ne l’exige pas. En cas de menace de mariage forcé, les ordonnances de protection devront être prises en urgence.

A l’étranger nos agents des consulats ont été formés depuis deux ans, dotés des outils nécessaires pour porter assistance aux victimes françaises de mariages forcés et favoriser leur retour sur le territoire national. Pour venir en aide à une personne victime ou menacée de mariage forcé, une adresse électronique a été mise en place : mariageforce.fae@diplomatie.gouv.fr ; un numéro vert d’aide aux femmes victimes de violences, le « 3919« , est également disponible depuis la France.
Notre gouvernement plaide sur la scène internationale pour que l’élimination de cette pratique soit au cœur des objectifs du futur agenda pour le développement qui seront négociés en 2015.

Plus d’information sur stop-violences-femmes.gouv.fr :


Crédit Photo de Une – Creative Commons F. Bisson