Installation de la MIPROF par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem

La Ministre fixe les objectifs de la MIPROF, mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences


Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes et porte-parole du Gouvernement, a fixé ce matin les objectifs de la nouvelle mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF).

La MIPROF est chargée d’élaborer pour le mois d’octobre prochain un plan gouvernemental de lutte contre la traite des êtres humains, en écho aux recommandations du GRETA (Conseil de l’Europe). Ce travail est attendu par les associations et par les partenaires étrangers de la France. Il sera mené en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés.

La MIPROF est également chargée de préparer avec  le service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes, un nouveau plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes, aux priorités plus lisibles pour les acteurs qu’il engage, et aux effets plus concrets dans tous les territoires.

Avec les administrations de l’Etat, elle a déjà engagé les travaux pour l’extension  du téléphone grand danger et la réalisation d’un plan de formation des professionnels concernés par les violences faites aux femmes.

Ces chantiers appellent une mobilisation interministérielle et au-delà avec les partenaires associatifs et territoriaux. La création de la MIPROF, équipe d’experts de haut niveau issus des différentes administrations concernées, marque un changement de rythme et de méthode. Sa création a été inspirée par les bonnes pratiques locales. A l’intersection des administrations centrales et des acteurs de terrain, le travail de la MIPROF reposera sur la transversalité et le partenariat, pour que les chantiers portés rayonnent dans chacune des administrations et sur l’ensemble du territoire de la République.