Le Premier ministre au Sommet mondial des femmes : « l’égalité femmes-hommes une priorité »

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

En fin de journée, jeudi 5 juin, lors de la cérémonie d’ouverture du Global Summit of Women, le Premier ministre, Manuel Valls, a prononcé un discours très engagé en faveur des Droits des femmes et des progrès qui restent à réaliser.

Manuel Valls s’est réjoui d’intervenir à l’occasion de ce 24ème GSW, devant cette assemblée de femmes et d’hommes venus des quatre coins du monde « avec un même élan et un même combat : celui des droits des femmes. »

Le Premier ministre rappelé l’engagement profond de son gouvernement et de sa formation politique en faveur de l’égalité femmes-hommes. Après avoir dénoncé les violences faites aux femmes dans le monde, les discriminations et l’intégrisme, Manuel Valls a insisté sur le fait que le combat des droits des femmes, notamment celui à disposer de son corps, est un combat pour le progrès mais aussi pour défendre ceux durement acquis. « Tout retour en arrière est une régression » a déclaré le Premier ministre.

Manuel Valls s’est dit fier d’accueillir un tel événement en France. « La France, c’est la patrie des droits de l’homme. Et les droits de l’homme c’est aussi l’égalité des sexes », a t-il déclaré. « Nous avons créé des droits formels, civiques, économiques et sociaux pour les femmes. Mais certaines en sont encore exclues » a ajouté le Premier ministre.

Manuel Valls a rappelé la priorité que constitue les droits des femmes dans les actions de son gouvernement et des institutions françaises, saluant le travail de Najat Vallaud-Belkacem : « depuis 2 ans nous avons décidé de faire de l’égalité réelle une priorité de chacune de nos politiques publiques. Tous les projets de lois sont examinés en amont pour vérifier leur impact sur l’égalité femme-homme. »

Le Premier ministre a mis l’accent dans sa conclusion sur l’importance de la mobilisation de chacun dans ce combat qui « dépend des pouvoirs publics mais qui ne peut se construire qu’avec l’ensemble de la société ». « Il est nécessaire de faire preuve de pédagogie pour que chacun s’empare du combat, et c’est le rôle des acteurs politiques. »

Retrouvez le discours du Premier ministre dans son intégralité :