Brigitte Grésy et Najat Vallaud-Belkacem : remise de l'étude sur le sexisme en entreprise

Sexisme en entreprise : une réalité massive préjudiciable à la qualité de vie au travail et aux carrières des femmes

Le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a dévoilé, mardi 17 décembre 2013, les résultats d’une étude sur le sexisme en entreprise. Cette étude a été conçue par Brigitte Grésy, secrétaire générale du CSEP, à la demande de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes.

Plusieurs résultats interpellent :

  • Quatre femmes sur cinq considèrent que, dans le monde du travail, les femmes sont régulièrement confrontées à des attitudes ou comportements sexistes (contre 56% d’hommes) ;
  • 90% des femmes salariées considèrent qu’il est plus facile de faire carrière pour un homme ;
  • la moitié des femmes a déjà entendu un « ma poule, ma cocotte, miss… » dans leur travail ;
  • 54% des femmes salariées estiment avoir rencontré un frein professionnel en raison de leur sexe.
  • lorsqu’elles expriment des prétentions salariales une femme sur trois les voit remises en question, contre moins d’un homme sur vingt.

Cette première étude, inédite, cible des sujets au cœur du quotidien, de la réalité vécue et ressentie par les salariés. Elle révèle un phénomène généralisé. Une réalité que nous ne découvrons pas, mais qui apparait de façon crue: le sexisme ordinaire et ses effets délétères sur la qualité de vie au travail des femmes.

L’enquête révèle à cet égard que les entreprises qui apportent les réponses les plus adaptées face au sexisme sont celles qui ont engagé des actions pour l’égalité.

Le ministère des Droits des femmes mobilise tous les leviers pour que les entreprises se saisissent pleinement de cette question : par le contrôle et la sanction quand c’est nécessaire ; par l’impulsion et les démarches volontaires des entreprises à travers les signatures de conventions avec 27 grandes entreprises pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Par ailleurs, ces chiffres démontrent l’importance des expérimentations comme les modules « ABCD de l’égalité » à l’école primaire pour lutter contre les idées reçues dès le plus jeune âge.

Enfin, cette enquête conforte l’importance d’une plus grande mixité au sein des métiers, afin de développer la culture de l’égalité dans le monde du travail; c’est pourquoi, la ministre des Droits des femmes, a souhaité faire de 2014, l’année de la mixité des métiers pour mettre en lumière ce sujet majeur.

Najat Vallaud-Belkacem se félicite de ce travail du CSEP qui illustre la modernisation de son fonctionnement et qui éclaire le chemin qui reste à parcourir pour lutter contre le sexisme en entreprise.

* Enquête réalisée auprès de près de 15.000 salariés de neuf grandes entreprises françaises (Radio France, France Télévisions, la RATP, la SNCF, Orange, GDF Suez, le groupe La Poste, Air France et LVMH).


Télécharger les résultats de l’enquête LH2 pour le Conseil supérieur pour l’égalité professionnelle

Comments are closed.