Signature de la charte pour l’Égalité femmes-hommes dans le cinéma

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, et la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem ont signé, jeudi 10 octobre 2013, la charte pour l’Égalité entre femmes et hommes dans le secteur du cinéma.

La charte, dont l’objectif est de viser à un plus grand rayonnement des femmes dans le secteur, a été signée également par la présidente du Centre national de la Cinématographie, Frédérique Bredin, et la présidente d’Arte France, Véronique Cayla.

Cette charte a été construite par et aec l’association « Le deuxième regard », créée en mars par des femmes travaillant dans l’industrie du cinéma.

La réalisatrice engagée Agnès Varda et celle du film « La Vie domestique », Isabelle Czajka, ont également assisté à cette signature ainsi que la déléguée générale d’Unifrance, Isabelle Giordano. Les premiers signataires vont maintenant rechercher la signature des différents intervenants du secteur à tous les niveaux, de la création à l’industrie.

La ministre des Droits des femmes a qualifié cette charte d’ « exemplaire » et estimé qu’elle pourra servir « à bien d’autres secteurs de la vie culturelle, théâtre, musique, danse livre, musées » etc…

Najat Vallaud Belkacem a rappelé que « le premier objectif simple mais essentiel » de cette charte « est de multiplier les données chiffrées » afin d’avoir une vue « objective, incontestable et visible des inégalités » femmes-hommes.

« Avec plus de 12 000 entreprises, 40 000 salariés, et quelques 120 000 intermittents, ce sont autant de femmes et d’hommes qui, dans leur vie professionnelle doivent bénéficier d’une véritable égalité de traitement, à la fois en termes d’accès aux métiers et aux responsabilités, en termes de salaires, en termes de reconnaissance.
Il s’agit que chacune, chacun dispose d’un égal accès à l’expression, et à la reconnaissance de ses talents, d’un égal accès à la création, sans qu’il soit tenu compte de son sexe » a ajouté Najat Vallaud-Belkacem.

Pour la ministre de la Culture, qui veut lutter contre les stéréotypes, la « culture véhicule les représentations du monde » . L’image (médias et cinéma) « a une très forte influence sur la formation des idées et la construction des consciences».

Aurélie Filippetti a souligné que cette charte s’inscrivait dans une volonté de « valoriser la place des femmes dans la culture » passant par une politique « incitative » via par exemple des courriers envoyés aux dirigeants des institutions culturelles dans le secteur du spectacle vivant pour donner plus de place aux femmes « sans entraver » la liberté de programmation, « s’ingérer dans les choix artistiques» .

Retrouvez un diaporama de la cérémonie de signature :