Un accueil global des femmes victimes de violences conjugales

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Un accueil global des femmes victimes de violences conjugales en Haute-Normandie

A l’occasion de l’inauguration du Pôle d’accueil, violences intra familiales à Rouen le 27 juin, Monsieur le Préfet de Haute-Normandie, Préfet de Seine-Maritime, a réaffirmé le soutien et l’engagement de l’Etat dans la politique de lutte contre les violences faites aux femmes.

Ce nouveau lieu d’accueil a vocation départementale est une émanation de trois associations complémentaires (le Centre d’information des droits des femmes et des familles, le Comité  d’action et de promotion sociale et  l’Oeuvre normande des mères) qui ont mutualisé une partie de leurs moyens et de leurs compétences  pour offrir un lieu d’accueil et de prise en charge globale des femmes. “Je crois que c’est un endroit symbolique de ce qu’il faut faire aujourd’hui en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Les femmes victimes ne peuvent s’en sortir seules. Il faut qu’elles soient accompagnées, soutenues, et la méthode d’approche globale prenant en compte à la fois les questions de violences, celles des droits, celle du devenir des enfants, celle de l’hébergement, de l’emploi ou de la santé est nécessaire” a commenté le Préfet de région. En ce lieu, les  femmes accompagnées ou non d’enfants  bénéficient de l’aide, d’une juriste, d’un éducateur spécialisé jeune enfant, d’une conseillère en économie sociale et familiale, d’un accompagnement vers l’emploi, vers un hébergement ou de soutien psychologique. Des professionnel-le-s accueillent, écoutent et orientent les femmes en relation étroite avec le réseau départemental des signataires du Protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes piloté par la Délégation aux droits des femmes.

Dans un département particulièrement touché par ces violences, la création d’un nouveau lieu visible et opérationnel constitue un progrès dans la prise en charge des victimes.

8 700 commentaires