Réunion de l'Union pour la Méditerranée consacrée aux Droits des femmes

Union pour la Méditerranée, Union de projets pour les Droits des femmes

 43 pays, 25 ministres. Ils ont été nombreux à répondre à l’invitation de la France, ce 12 septembre à Paris. Réunir à nouveau l’Union pour la Méditerranée, cela n’avait rien d’évident. Le faire autour du renforcement du rôle des femmes c’était une évidence tant la question des femmes, de leur mobilisation pendant les printemps arabes, de leur quasi absence des transitions politiques qui ont suivi, des violences qui leur sont faites de toutes parts de l’euro méditerranée, s’impose.

Fruit de négociations ardues de plusieurs mois, la résolution adoptée par les 43 pays de l’UpM, ce jeudi 12 septembre, vise à faire progresser la situation des femmes sur tous les fronts: participation des femmes à la vie politique, économique et sociale, lutte contre les violences, accès aux droits sexuels et reproductifs notamment. Mais c’est aussi une exigence réaffirmée de protection des femmes là où elles sont le plus vulnérables : dans les pays en guerre, en Syrie en particulier.

Au-delà des engagements écrits, la conférence de Paris a permis de mettre sur les rails des projets très concrets de coopération euro-méditerranéenne autour des femmes. 12 projets labellisés, portés par des ONG & Institutions de différents pays, seront soutenus, financés et régulièrement évalués. Parmi ces projets, la France a proposé la création d’un réseau de jeunes femmes d’avenir, qui permettra chaque année de former et d’accompagner vers l’accès aux responsabilités, une centaine de femmes des deux rives de la Méditerranée.

La conférence de Paris consacre enfin le rôle essentiel de la société civile. Elle qui est aux avant-postes des combats pour les droits de l’homme, demande à être entendue. La France et l’Union pour la Méditerranée l’ont associée, d’abord à Bruxelles puis à Paris. Sa présence, son exigence deviendra vite une discipline qui renforcera nos efforts, nos échanges.

 

Comments are closed.